Direction de la communication et des relations publiques Tél. 04 90 49 37 92

Arles agenda

Correspondances : portraits d’écrivains 1979 / 2016 de Serge Assier

Exposition / Musée - Du 1er juillet au 15 août 2017

Correspondances : portraits d’écrivains 1979 / 2016  de Serge Assier

Entre le In et le Off, la Mdva présente "Correspondances : Portraits d’écrivains 1979 / 2016", une exposition photos de Serge Assier.

Le Panthéon de ma vie

Je suis né pauvre dans un village pauvre - Oppède-le-Vieux, dans le Luberon : ce fut la première chance que la vie m’ait offerte. Etre né pauvre signifie pour moi entrer dans une quête permanente de cette richesse que sont la beauté, la poésie, l’écriture et, me concernant, la photographie.

J’ai la chance d’avoir, tel Jack London, dû exercer mille métiers improbables. Berger, docker, boulanger, mécanicien, chauffeur de taxis, serveur ! Rien que de très banal pour le beau titre d’artiste que je revendique. Car ma rencontre avec la photographie a été une autre chance.

Devenir reporter de presse m'a permis de côtoyer les paillettes et le social, l’extraordinaire et le sordide, l’Histoire et le fait-divers. Mais surtout de découvrir les écrivains et les poètes.

En me laissant entrer dans leur intimité pour fixer leurs traits sur la pellicule d'argent, c’est comme s’ils m’offraient un peu de leur talent en un instantané d’où jaillit l’intelligence, la sensibilité et le goût de la liberté. Une appétence que je transpire par tous les pores de ma peau et de mon âme. Merci à eux.

J’ai intitulé cette exposition « Correspondances : Portraits d’écrivains 1979 / 2016 ».

Presque un demi-siècle de rencontres, d’assentiments et de complicité.

Je me garderai bien de faire une hiérarchie dans ces noms, je vous en laisse la liberté. Du plus célèbre des écrivains au poète publié à compte d’auteur, tous ont en commun de chercher et de mettre en lumière la beauté. Soixante-cinq en tout. Certains portraits furtifs, d’autres nés d’une longue complicité dans le temps : je laisse au visiteur le soin de deviner. Pour moi, l’important est de les avoir regroupés dans mon Panthéon qui a commencé avec l’artisanat argentique pour finir avec le numérique. Peu importe l'outil : seul compte pour moi le plaisir de vous offrir des images d’êtres humains qui vont survivre au temps en ce monde incertain où d’aucuns voudraient tuer la culture en haïssant les créateurs.

Je ne suis pas désespéré parce que je vis avec les leçons de Milan Kundera lorsqu’il écrit : « Car la source de la peur est dans l’avenir et, qui est libéré de l’avenir, n’a rien à craindre. »

Ensemble, poursuivons notre chemin à travers ces images, sans la peur de l’avenir.

Serge Assier

Lieu : Maison de la vie associative

Dates : Du samedi 1 juillet au mardi 15 août 2017

Heure : de 9h à 19h

Téléphone : 04 90 93 53 75

Courriel : mdva@ville-arles.fr

Site internet : www.arlesasso.fr

Tarif : Gratuit